Aless RC

La voiture RC électrique et la voiture RC thermique

 

Les voitures télécommandées sont alors divisées en deux catégories principales, selon leur type de moteur : d’un côté, les voitures RC électriques, de l’autre, les voitures RC thermiques.

Par ailleurs, les radiocommandés sont des voitures dynamiques. Dans tous les cas, le moteur transmet un effort mécanique de rotation aux roues avant (traction), aux roues arrière (propulsion) dans le cas de la 4×2 avec 2 roues motrices, ou encore aux deux trains roulants dans le cas de la 4×4 avec ses 4 roues motrices. En outre, le dynamisme d’un radiocommandé ainsi que ses atouts mécaniques varient selon son usage. Les modèles dynamiques, suscitent alors particulièrement l’intérêt dans les différents concours, ne serait-ce que dans les compétitions amicales.

Pour en revenir au moteur, les voitures électriques télécommandées sont dotées d’un moteur électrique alimenté par des batteries, plus connues dans le domaine sous accus.

Dans quel cas les préférer ?

Lorsque vous débutez notamment dans la radiocommande de voiture, étant donné la facilité d’utilisation que ce type de motorisation apporte. Combinée à une batterie de type brushless ou à un accu Lipo, la voiture télécommandée électrique se veut encore plus performante. Du coup, son moteur fait même concurrence au moteur thermique offrant pourtant déjà une puissance impressionnante. Autre avantage particulier du moteur électrique : il s’adapte à tous les modèles de voiture radiocommandée ou RC existant sur le marché, même ceux de dernier cri.

source: http://www.voiture-telecommandee.info/

 
 
 

Mini-Z

 
 

La Mini-Z, c’est quoi ?

Une Mini-Z est une voiture radiocommandée qui a la particularité d’être à l’échelle 1:28 (c’est à dire 28 fois plus petite que la réalité). Un modèle Mini-Z mesure un peu d’une quinzaine de centimètres, et tient dans la paume d’une main.

Les Mini-Z sont créées par le spécialiste en modélisme japonais Kyosho (une marque mondialement reconnue de voitures radiocommandées toutes échelles), et sont très majoritairement distribuées dans les magasins spécialisés en modélisme.

Malgré son prix qui peut paraître important au premier abord, c’est probablement l’une des échelles du modélisme les plus accessibles, particulièrement pour l’entretien. A titre d’exemple, les modèles d’entrée de gamme sont au même prix qu’un modèle 1/10ème de mauvaise qualité que l’on trouve dans les magasins de jouets.

 

Comment piloter une Mini-Z ?

Une Mini-Z se dirige à l’aide d’une radio « à volant », fournie ou non avec le véhicule, et nécessite 4 piles AAA pour le véhicule (aussi appelées dans le commerce LR03) et 4 piles AAA pour la radio de base KT-18 (dépend cependant du modèle de radio choisi).

La vitesse d’une Mini-Z est comprise entre 15 et 40km/h, ce qui suffit amplement étant donné la taille de la piste sur laquelle se pratique les courses (de 50 cm environ pour les pistes les moins larges, jusqu’à 1m50 pour les pistes les plus « confortables »).

Par le passé en fréquence 27MHZ, les Mini-Z commercialisées aujourd’hui sont toutes en fréquence 2.4GHZ, rendant plus facile la liaison de la radio à la voiture, et permettant à au moins 40 pilotes de rouler simultanément sans devoir changer les quartz 27Mhz (les télécommandes avec les grandes antennes). Le modèle de radio d’entrée de gamme (qui suffit amplement au début pour une utilisation loisirs et courses en club) est le modèle KT-18 (prix : 70 à 80€ neuf).

Les Mini-Z sont motorisées par des moteurs de type « 130 » en version moteurs à charbons (« brushed ») ou version « brushless » (moins d’entretien, plus de vitesse et plus faible consommation).

 

Source: http://www.miniz59.fr/